Finances & juridique

Débrief #30 : Comment passer de start-up à scale-up ?

Publié le

Comment passer de start-up à scale-up ? C’est la question ambitieuse sur laquelle nous avons travaillé pendant le break à Prea en amorçant une réflexion autour de 4 thèmes présentés par Alix de Sagazan. En effet, la stratégie de croissance d’AB Tasty s’articule autour de 5 piliers : Inspiring, Tracking, Elevating, Empowering et Aligning. En nous inspirant de la méthodologie du Forum, les Galions ont ainsi eu la possibilité de choisir la thématique qui les intéressait le plus afin d’en faire ressortir des outils, des process, des conseils, en bref, des choses concrètes et actionnables rapidement pour leur entreprise. Récap en 16 points !

Inspiring

1. Faire des meetings trimestriels avec les équipes (délivrer les chiffres, présenter les chantiers clés et avancées, faire des annonces).

2. L’exemplarité des fondateurs : s’intéresser aux détails, intervenir sur les sujets assez précis, aller au charbon, être bienveillant et ne pas laisser les collaborateurs penser que le fondateur ne s’intéresse qu’à la vision.

3. Le succès est inspirant : il faut trouver comment marketer le succès. 

Exemple de Shopmium : il y a une ambiance sonore pour chaque typologie de succès (les commerciaux entendent un gong, un corps de chasse résonne quand les développeurs mettent en prod etc.)

4. Faire intervenir des entreprises successful pour qu’elles viennent partager leurs expériences et être source d’inspiration pour les collaborateurs. 

5. Donner de l’ownership aux collaborateurs pour co-construire les objectifs et la vision. Les fondateurs sont les premiers à être inspirants. Il s’agit de faire en sorte que chacun soit un micro-inspirant pour les autres en laissant les collaborateurs présenter des idées et exprimer leurs passions. C’est inspirant de travailler avec des gens passionnés.  (Pour aller plus loin, vous pouvez relire le Débrief #4 : La créativité et la marque dans une start-up autour de l’exemple de My Little Paris qui met en place un environnement de travail favorable à l’expression de la créativité des collaborateurs). 

EMPOWERING

6. Mettre en place des organigrammes : il faut les penser telle que l’entreprise fonctionne réellement.

7. “Recruter des gens plus gros que le job“. Autrement dit, les Galions préconisent de recruter des A profiles, des personnes très smart et efficaces qui auront beaucoup de libertés afin de trouver au mieux leur place dans l’organisation. 

8. Quand l’entreprise est implantée à l’international, plusieurs écoles s’affrontent sur la question des équipes :

• Certains Galions préconisent de recruter des locaux.

• D’autres pensent qu’il vaut mieux envoyer une équipe directement sur place avec un founder.

 Les derniers préfèrent favoriser les acquisitions M&A. 

9. Faire des One to One hedbomadaires avec le top management. La mission principale du CEO est de donner la vision et de transmettre la stratégie. Voir le top management une fois par semaine permet de les inciter à reproduire les actions du CEO pour obtenir un effet boule de neige à toutes les équipes.

Les 2 Tips d’AB Tasty : 

 Etre hyper organisé dans son agenda pour prendre en compte les déplacements de chaque manager et avoir le temps de tous les voir.

• Comment trouver des sujets de conversation chaque semaine ? En appliquant la méthode des 4 P : Performance, People (concernant les équipes), Process et Pain Point

10. Faire une rétrospective 360 une fois par an

11. Faire des soirées avec les équipes : passer du temps avec ses équipes dans un cadre différent du boulot. Cela permet de faire ressortir des choses qui ne se disent pas, de faire remonter des informations de façon différente et de libérer les énergies.

Aligning 

12. Les OKR (Objectives and Key Results) :  méthode qui permet de désigner les objectifs par trimestre pour l’entreprise, les équipes et chaque personne. Pour une bonne implémentation il faut 3 facteurs clés :

• Être transparent au sein de l’entreprise et pouvoir tout mesurer

• Avoir une structure en râteau pour s’assurer que tous les OKRs de la boîte ont un owner

• Faire participer les équipes à leur propres OKRs

13. Aligner les collaborateurs via la rémunération

Le modèle de Dafiti : le variable est aligné sur les OKRs personnels, de l’entreprise et sur la complétion d’un projet. C’est le compensation Scheme :

• X% on personal OKR (quantitative)

• Y% on company OKR (quantitative) : plus le poste est important et plus le pourcentage va dépendre de l’OKR entreprise plutôt que personnel

• W% on personal project (qualitative)

• Z% on company project (qualitative)

14. Partager le P&L.

• Partager le P&L avec l’ensemble de l’entreprise permet d’aligner l’ensemble des effectifs sur des objectifs partagés / clés pour la boîte. 

• Il est important de faire de la pédagogie pour ne pas créer de frustrations / fantasmes.

• Il est nécessaire de savoir exprimer les KPIs d’une manière compréhensible / tangible pour chaque équipe (ex parler du nombre d’utilisateurs vs le MRR).

ELEVATING

Comment faire en sorte de décliner les éléments stratégiques issus de la direction pour faire élever les personnes ?

La hiérarchie nuit désormais au développement des collaborateurs. Quand les personnes viennent poser une question il y a un rapport dominant/dominé comme dans une relation parent/enfant. Les dirigeants ont l’habitude d’être le héros et volent de fait la capacité des autres à grandir.

15. Il ne faut pas répondre à la question. La personne vient voir le dirigeant car elle n’a pas la réponse à son problème. Le CEO doit se positionner comme coach plutôt qu’en donneur de leçon. Il peut par exemple poser une question en retour pour aider le collaborateur à prendre lui-même sa décision. 

Si le dirigeant n’améliore pas l’individu c’est au système de le faire.

16. Mettre en place une approche systémique : fonctionne grâce à un dispositif (du style OKR) qui vient dire si le collaborateur fait bien son travail ou non. Le CEO ne dicte pas le comportement d’une personne, c’est le système qui le fait et qui devient une sorte de formation continue. Le collaborateur est alors l’énergie qui fait tourner le système.

Tip de Sébastien Lucas : lire Reinventing Organizations si ce n’est pas déjà fait 😉

On espère que ces 16 actions vous ont inspiré !

Par :
  • Margot COURTY

    The Galion Project

  • Finances & juridique
  • Équipe et organisation