Gouvernance

Débrief #22 : comment recruter et fidéliser un C-Level ?

Retour sur le talk du Galion Break à Naxos qui avait pour thème "Le Management". 4 équipes ont traité deux sujets : la mise en place de différentes échelles de management (Débrief #21) et le recrutement et la fidélisation d'un C-level. Récap !

Publié le
recruter-et-fideliser-un-c-level

QU’EST-CE QU’UN C ?

Le C est le représentant du rang le plus haut sur une fonction de la société (au niveau du comité exécutif français). Le métier du C est de leader sur le domaine et d’exécuter la roadmap de ce domaine. Il contribue au plan stratégique. Il est expérimenté et a un très bon niveau d’autonomie. Il est stratège et capable de reporter.

POURQUOI RECRUTER UN C ?

– Pour se libérer de certains sujets et pour avoir du temps pour se consacrer à des projets plus stratégiques (comme le développement international).

– Une partie de ta boite est tellement grande que l’on ne peut plus tout suivre dans les détails. Un C peut s’occuper d’organiser et de mettre du sens dans cette zone.

– On ressent le manque de certaines compétences spécifiques au sein de l’entreprise.

– Pour gagner du temps. Il faut prendre une personne high level mais pas trop non plus pour ne pas créer un fossé avec les équipes en place.

QUAND ?

– Ne pas confondre le besoin de manager et le besoin de C. Il faut ressentir que l’absence de C freine le développement de l’entreprise.

– Il faut également avoir les moyens de se l’offrir.

– Si on a l’IPO en ligne de mire : il est nécessaire de mettre en place la stratégie de recrutement des C-levels.

COMMENT RECRUTER UN C ?

Il faut un vrai process et des critères définis au préalable. Les compétences clés sont la capacité à manager, à faire évoluer la boîte et à s’accaparer la culture de l’entreprise. Les critères suivants doivent également définir le C : 

• Team player

• Leadership

• Engagement

• Orateur

• Reporting

• Focus

• Humilité

– Faire attention à ce que le C-level prenne le rôle et non pas le siège : celui qui prend le pouvoir doit être désintéressé.

– Attention également à la course au titre : le mérite est le plus important.

– Bien faire attention aux références du futur C. Les VC sont une source clé pour cela.

– La difficulté est de ne pas embaucher uniquement des gens qui nous ressemblent. Sinon cela casse la possibilité d’attirer de nouveaux talents qui pourraient rejoindre la boîte.

RECRUTER EN INTERNE OU EXTERNE ?

C’est bien de recruter en interne, de prendre des jeunes et de les faire grandir mais le risque est qu’ils ne soient pas C level. Souvent les premiers employés d’une start-up ne sont, par définition, pas des C-Level. Très peu vont pouvoir s’élever au niveau d’un C-Level. 

COMMENT FIDÉLISER UN C ?

Plusieurs choses fonctionnent bien :

– Recruter des gens qui ont déjà fait cela en leur donnant plus de liberté

– Recruter des gens qui valorisent l’upside des BSPCE/plans

– Donner aux C-level un NPS score : les employés les notent (exemple : Medallia > plus d’infos) et les C-level peuvent être incentivés sur ce sujet. Cela permet de vérifier qu’il y a un bon fit avec la boîte.

– Autre point de vue : fixer des targets/objectifs à réaliser tous les 6 mois par exemple.

– S’assurer que le chemin du C est le même que celui de la société. S’assurer que le poste proposé lui permet de se réaliser en suivant l’objectif qui lui est donné.

– Pas de règle sur la rémunération.

– Bien le sélectionner pour être compatible avec la culture.

– Lui montrer qu’on lui fait confiance

COMMENT GÉRER LA RELATION ENTRE LES FONDATEURS ET LES C-LEVELS ?

Recruter un C-level a aussi un impact sur les dirigeants. Cela permet de se reposer sur d’autres personnes, sur des compétences, d’être plus serein.

Il faut faire en sorte que les salariés soient en confiance pour dire la vérité. Se souvenir que les individus s’investissent plus quand c’est pour quelqu’un. L’objectif est de faire en sorte que les employés s’investissent plus pour la boîte et pour la vision.

Alors comment faire ? Partager la vision est essentiel. Il faut que les C-levels croient dans les fondateurs/dirigeants. Sujet d’empathie et d’intelligence émotionnelle.  

CONSEILS DE LECTURES :

– Ben Horowitz, The Hard Thing About Hard Things: Building a Business When There Are No Easy Answers Hardcover – March 4, 2014 : https://www.amazon.com/Hard-Thing-About-Things-Building/dp/0062273205

Par :
  • Margot COURTY

    The Galion Project

  • Gouvernance
  • Équipe et organisation