F.MAZZELLA (BLABLACAR) : "Les Valeurs ne sont pas une option"

par Frédéric Mazzella

Il y a 5 mois

null

Pour Frédéric Mazzella, la définition des valeurs de l'entreprise est hautement stratégique pour une start-up. Le fondateur de BlablaCar conseille de le faire tant que la structure n'A pas encore atteint le cap des 100 salariés.

Les valeurs d'une entreprise servent deux objectifs : articuler ce que l'entreprise incarne et expliciter le comportement individuel attendu pour oeuvrer collectivement vers la mission commune.

Les valeurs ne sont pas une option, elles ne se réduisent pas à une simple case à cocher sur une check-list RH, ou à un instrument de com' pour améliorer l'image. Au contraire, elles sont une boussole sans laquelle il est facile de se perdre. Surtout lorsque le rythme est soutenu. Elles remettent l'humain au centre de la construction économique et donnent du sens au travail. Les valeurs sont le socle d'une croissance solide et d'un projet pérenne.

Cette conviction est largement partagée par les entrepreneurs de la tech, d'Amazon à Facebook, LinkedIn ou Zappos dont les succès se sont construits sur des modèles de collaboration plus ouverts, des structures plus horizontales, et des valeurs clairement articulées. Un impératif, à l'heure où les jeunes générations ne veulent plus s'engager si elles ne trouvent pas de sens à leur contribution. En concentrant l'ADN d'une structure, les valeurs constituent son ultime vecteur de différenciation.

Nous avons souvent convaincu un candidat très disputé de rejoindre BlaBlaCar plutôt qu'une autre entreprise grâce à notre culture d'entreprise.

Par ailleurs, pour une structure en hypercroissance ou qui se développe à l'international, les valeurs fluidifient la collaboration entre les différents métiers, langues et cultures, en définissant explicitement les règles du vivre et travailler ensemble, ainsi qu'une direction commune. Quand les fondateurs deviennent moins accessibles, les valeurs donnent un cadre de référence qui libère l'initiative et la créativité des équipes, tout en garantissant la cohérence des actions. A la fois guidés et autonomisés, les collaborateurs sont plus investis, responsabilisés et productifs. Définir ses valeurs, idéalement lorsque l'équipe est encore inférieure à 100 personnes, est identitaire et stratégique. D'où l'importance que tous, fondateurs comme salariés, s'impliquent dans leur création. Ce travail partagé en renforce le sens et en fait un bien commun de l'entreprise. Et attention : rien de pire que les grands discours incantatoires vidés de sens. Les valeurs ont avant tout une portée concrète, elles interviennent au quotidien, et doivent être incarnées par des outils et des process, utilisés en permanence par les équipes.

Parmi les 10 valeurs de BlaBlaCar, l'une d'elles illustre bien pourquoi les valeurs créent de la valeur : « Share More. Learn More » (partager c'est apprendre). Dans un environnement où la seule constante est le changement, où nous devons innover en permanence, et nous développer rapidement, il est important que nos équipes partagent leur savoir, apprennent les unes des autres en toute transparence et humilité, et grandissent ensemble.

La collaboration est fructueuse là où l'opposition, la politisation ou l'individualisme tirent vers le bas. Créer un environnement de collaboration constructif, riche de sa diversité, et qui révèle le meilleur de chacun est un formidable catalyseur permettant la réalisation d'un projet commun.

Frédéric Mazzella a participé, avec d'autres entrepreneurs, à l'élaboration par The Galion Project d'un outil méthodologique de définition des valeurs, accessible en libre téléchargement.
Vous voulez contribuer ?

Envoyez-nous un email !